By the Seine river

IMG_2364

La fin d’année est déjà là et je me rends compte de tout le retard que j’ai accumulé par ici ces derniers mois: des chaussettes, un châle, des moufles, un pull, une couverture de naissance, de la layette et même un peu de couture… Alors on va commencer par : ma deuxième paire de chaussettes. Je ne les ai pas tricotées pour moi celles-là non plus, mais pour ma soeurette, en cadeau de Noël l’année dernière…  Lire la suite

2.0 shawl

IMG_4280

Deux mois déjà depuis mon dernier article… Le temps passe vraiment vite en cette fin d’année et j’ai de plus en plus de mal à trouver le temps d’écrire. Et pourtant, ce n’est pas faute de choses à vous montrer, pas mal de tricot, et même un peu de couture…

Mais aujourd’hui, j’avais quelque chose d’important à vous présenter! Le tout premier patron créé par ma copine Lyse Yukiandco du Tricothé. Alors voici le châle « 2.0 shawl« , que j’ai eu la chance de tester. C’est non seulement un patron créé par Lyse, mais aussi tricoté avec les jolies laines qu’elle teint à la main avec amour… Et avec des teintures naturelles en plus!  Lire la suite

Plantain Babydoll

IMG_2225

Plantain, encore et toujours. Mais une version robe cette fois. Plus tellement de saison depuis quelques semaines mais parfaite pour l’été indien de Californie où nous avons passé deux semaines fin septembre…

Toujours pour me remettre doucement à la couture, cela faisait un bout de temps déjà que j’avais repéré ce tuto pour transformer le tee-shirt Plantain en robe Plantain babydoll sur le site de Deer&Doe, parfait pour mon deuxième coupon de jersey. C’est exactement le même que celui de mon tee-shirt Plantain de cet été mais dans un autre coloris (que j’aime beaucoup aussi) et ils viennent tous les deux de chez Mondial Tissus (collection d’il y a plus d’un an déjà).

Pour la taille, mon jersey étant vraiment très souple, j’ai coupé un 34. Le tuto est très bien expliqué, tout était clair au niveau des explications. Mais j’ai quand même rencontré quelques difficultés… Avec l’élastique déjà. J’ai réussi à le poser sans souci mais au moment d’assembler les côtés, j’ai eu beaucoup de mal à faire concorder les coutures. J’ai fait attention pourtant, mais l’épaisseur créée par l’élastique était difficile à manier sous la machine. Bon, il ne s’agit que de quelques millimètres de différence et grâce aux motifs, cela ne se voit pas beaucoup. Mais ce n’est pas tout: une fois la robe bâtie avec l’élastique, c’était beaucoup trop large. La taille n’était pas du tout ajustée et ne donnait vraiment pas une jolie silhouette. C’est là que la bidouille arrive: j’ai dû refaire une couture le long des côtés pour retirer environ 4cm à chaque fois pour obtenir une taille plus cintrée. Je sais c’est mal et pas du tout clean comme finition, mais au final quand on ne le sait pas ça ne se voit pas et j’aimais vraiment trop ce tissu pour laisser tomber!

Au final, j’ai terminé les ourlets juste avant de partir en vacances (toujours aussi organisée…). Pour palier au problème de l’aiguille double et m’éviter encore quelques sueurs, j’ai triché et fait deux coutures parallèles à environ 2mm d’écart. Evidemment, c’est loin d’être parfait, mais comme le fil se fond bien dans les motifs de la robe, ça passe relativement inaperçu. Mais je ne dis pas mon dernier mot! Sur les conseils d’Elise, j’ai maintenant en ma possession du « stabilisateur » d’Avalon (merci belle-maman!!) que je compte bien utiliser la prochaine fois que je devrais utiliser l’aiguille double.

Bilan: C’est la troisième fois que je couds à partir de ce patron Plantain (version hiver / version été) et je suis toujours aussi ravie de son joli décolleté qui tombe bien. Une petite robe légère super agréable à porter.
IMG_2226IMG_2222 IMG_2220 IMG_2223 IMG_2224

Denise

IMG_1940

Aujourd’hui, je reviens par ici pour vous présenter Denise, le tout nouveau de L’Atelier d’Emilie. Quand Emilie m’a proposé de tester son nouveau patron, je n’ai pas hésité une seconde. J’ai eu un vrai coup de coeur pour ce joli gilet.

FullSizeRender (1)

Côté construction, Denise se tricote du bas vers le haut, sans coutures, avec seulement des mailles à relever pour les manches, les bandes d’encolure et de boutonnage. Le dos et les manches sont en jersey endroit, associés à un joli motif de dentelle entouré d’une torsade sur les devants. Bref, elle a tout pour plaire!

J’ai choisi de faire la taille S, car je ne voulais pas qu’il soit trop près du corps. Au final, j’ai bien fait, elle tombe parfaitement! Et c’est rare que je sois aussi emballée par le résultat! Là vraiment, ça tombe juste comme il faut.

Côté laine, j’ai utilisé la Felted Tweed de Rowan en coloris camel (numéro 157), achetée il y a plus d’un an chez Fifi Jolipois. Ce fil tweedé est un mélange de 50% mérinos, 25% alpaga et 25% viscose. Ce mélange et ce coloris camel légèrement moucheté de bleu, de blanc et de noir lui donnent un aspect rustique que j’aime beaucoup (mais qui n’est pas très facile à photographier…). J’ai utilisé 208g soit l’équivalent de légèrement plus de 4 pelotes. Le patron se tricote en 3.5mm, mais avec cette laine j’ai utilisé des aiguilles 4mm pour pouvoir obtenir le bon échantillon.

FullSizeRender (3)FullSizeRender

Bilan? Je l’adore! Cette dentelle qui me fait penser à des épis de blé est simplement magnifique et permet de ne pas s’ennuyer en découvrant un nouveau motif qui diverti du jersey. La taille tombe juste comme il faut et cette laine à l’aspect rustique mais qui reste douce malgré tout est super agréable à porter. Avec les chutes des températures annoncées pour ce mois de septembre, je vais pourvoir porter Denise plus vite que prévu!

Le patron, disponible en français et en anglais, est en vente sur Ravelry.

FullSizeRender (2)

Encore un grand merci à toi Emilie de m’avoir fait confiance pour ce test, ce fut un vrai plaisir de passer ce mois d’août en la compagnie de Denise sur mes aiguilles :)

Babyshower

IMG_1942

Le week-end dernier, c’était la babyshower de Justine. En attendant l’arrivée des jumelles, on avait donc prévu un petit week-end entre filles avec quelques activités typiques de ce genre d’événement bien américain : un atelier customisation de bodys, la fabrication d’un mobile, quelques jeux (reconnaître qui était qui sur des photos de nous bébés ou encore dégustation de petits pots de bébé dont il fallait trouver le goût) et bien sur quelques cadeaux pour la future maman et les bébés. Dont le gâteau de couches, chose que nous n’avions encore jamais eu l’occasion de faire étant donné que c’était notre première babyshower à toutes.

Et pour décorer le gâteau de couches, j’avais bien envie d’ajouter une petite touche de tricot : des petits chaussons. Le jour même, Lorr35 partageait gentiment sur son blog un tuto. Des petits chaussons simples et trop mignons, pile ce que je recherchais à la veille de mon départ pour Lille.

Même si le tuto est très simple et bien expliqué, on a un peu du mal à voir où l’on va pendant les premiers rangs, mais ensuite tout prend forme. Une construction très ingénieuse qui fait son petit effet! Les derniers rangs sont libres, on peut faire les mailles que l’on veut. Pour ma part, j’ai choisi de faire 9 rangs jersey endroit puis 3 rangs de point mousse pour obtenir le petit effet retroussé sur le dessus. Après ça, quelques points de couture pour fermer le tout et le tour est joué.

IMG_1946

IMG_1944

Côté laine, j’avais quelques restes de projets précédents en stock qui collaient bien avec le style de couleurs que je voulais: la Nobile de Maddison pour les chaussons taupe et la Camino Alpaca de Brémont pour le bordeaux (utilisées ici et ). J’ai tricoté la première en simple, mais la seconde en double pour obtenir un fil d’épaisseur similaire. Et j’ai utilisé des aiguilles 4.5mm. En théorie avec cette taille d’aiguilles on devrait obtenir du 1 mois, mais tout dépend de la laine choisie pour les tricoter… Les miens me semblent bien petits, donc plutôt taille naissance, mais il faudra attendre septembre/octobre pour le savoir !

IMG_1943

Les voilà sur le fameux gâteau de couches, avec en prime une petite photo de notre atelier « customisation de bodys »…

Plantain

IMG_1738

Petite reprise en douceur de la couture avec un Plantain estival.

J’avais justement sous la main un joli jersey acheté il y a un an chez Mondial Tissus. Le patron était déjà découpé pour ma version manches longues de l’an dernier. Un projet tout simple pour reprendre tranquillement. Tranquillement, mais avec quelques rebondissements quand même (sinon c’est pas drôle): une panne de fil juste avant d’attaquer les ourlets et puis un jersey pas si facile à dompter…

Côté coutures justement, j’ai pas mal bataillé avec l’aiguille double pour les finitions. Je n’avais pas le souvenir d’avoir eu autant de soucis avec la version précédente. Ce qui est probablement dû au fait que ce jersey fleuri est beaucoup plus souple et léger… Le problème venait surtout de l’aiguille de droite qui sautait régulièrement des points au moment de la couture. J’ai essayé de faire varier la vitesse, la longueur du point, mais aucune de ces solutions n’ont été concluantes. Au final, j’ai utilisé un papier de soie sous le tissu pour mieux l’entraîner en réduisant la vitesse. Mais c’était loin d’être la solution miracle étant donné qu’à certains endroits les points ont quand même sauté… Alors si vous avez des conseils ou une solution à ce problème, je serai ravie d’en savoir plus! Surtout que j’ai une deuxième version de ce jersey dans les tons bleus que j’aime beaucoup et dont j’aimerais bien faire quelque chose avant la fin de l’été (un débardeur peut être?). Mais avant ça, j’aimerais trouver une solution pour ces coutures, parce que le papier de soie à décrocher des coutures… On a connu plus passionnant !

Comme pour le précédent, j’ai gardé un mixe de la taille 34 en haut et 36 pour la taille et les hanches. Rien à dire sur le patron, il est vraiment parfait, simple mais avec la coupe qu’il faut pour donner une jolie silhouette. Cette version de Plantain est déjà plus qu’adoptée dans ma garde robe d’été!

IMG_1824

Scarlett’s Garden

IMG_1745

Scarlett’s garden, c’est le fruit d’une collaboration assez génialissime: le charme des jolis châles de Nadia (qu’on ne présente plus), associé aux superbes laines de La Fée Fil. Un double bonheur donc: le plaisir de tester un nouveau modèle de Nadia, un nouveau motif de dentelle et encore de nouvelles techniques à découvrir, et celui de tricoter (pour la première fois) avec les belles laines de Cécile.

IMG_0023

Scarlett est un joli châle en forme de croissant, composé d’une partie jersey et d’un superbe motif de dentelle dont Nadia à le secret. Une petite merveille qui se décline en 3 tailles: Petite, Moyenne et Grande. Pour ma part, j’ai d’abord hésité entre les deux premières tailles, mais comme je suis pas mal occupée ces derniers temps et que j’ai très peu de temps pour tricoter, j’ai choisi la Petite taille. Et au final, j’en suis ravie: cette taille correspond parfaitement à mes attentes pour un shawl, assez couvrant mais tout de même portable autour du cou comme un chèche. Cette petite taille fait déjà son petit effet. Il se tricote en 4mm et monte relativement vite. Malgré quelques bourdes sur la fin, j’ai adoré tricoter la dentelle, voir le motif se dessiner petit à petit, c’est super agréable et on a même pas le temps de s’ennuyer.

IMG_0037

Côté laine, il s’agit de la laine Mérinos Soie (75% mérinos 25% soie) de La Fée Fil, coloris « Dans la barbe de Merlin ». Un coloris chamarré entre le blanc et le gris pour cette laine toute douce qui est aussi agréable à tricoter qu’à porter. Le bonheur, je vous dis! Pour la Petite taille, j’ai utilisé 110g (soit légèrement plus qu’un écheveau – il me reste donc encore 90g pour un futur projet!).

Pour le blocage, j’ai pu déployer quasiment toutes mes dalles en mousse  tellement ce sahwl est grand! Depuis  Noël (merci super Mamounette!) je n’avais encore pas eu l’occasion de le tester pour bloquer ce genre d’ouvrage et je dois bien avouer que ça change la vie! Associé à mon kit de blocage (merci soeurette cette fois, Noël précédent!), c’est le top! Je place quand même une serviette éponge dessous puis je pique directement dans le tapis ce qui permet de bien bloquer chaque pointe à sa place.

Le résultat obtenu tient ses promesses: la forme parfaite, un motif de dentelle raffiné et un shawl tout doux et super agréable à porter… Même si les températures sont pas mal remontées, il sera parfait pour les soirées d’été un peu plus fraiches!

IMG_0009 IMG_0028 IMG_0033 IMG_0034

Les kits composés du patron de Nadia et des laines de Cécile seront mis en vente le mercredi 17 juin à 21h sur la boutique de La Fée Fil. Alors tenez vous prêtes…

Encore un énorme merci à Nadia de m’avoir fait confiance pour ce test et à Cécile pour ses laines magnifiques avec lesquelles j’ai pris beaucoup de plaisir à tricoter.

IMG_0018

***

bande_pour article_blog-10

Tote bag d’EVJF

IMG_0003

Le week-end dernier, c’était l’Enterrement de Vie de Jeune Fille de ma Sim, à Aix en Provence. Pour marquer le coup, j’avais envie de bricoler un petit quelque chose qui nous fasse à toutes un souvenir de ce beau week-end.
Une semaine plus tôt, j’étais tombée sur IG sur des totes bag customisés par Marion du blog L’aiguille au dressing (pour l’EVJF d’une Perrine elle aussi!) et j’avais trouvé l’idée tellement chouette, que j’en ai fait une version moi aussi!

Un petit tuto tout simple, mais que j’avais quand même envie de partager avec vous étant donné que l’on m’a posé plusieurs fois la question de comment je les avais réalisés! Côté matériel, il ne faut pas grand chose: des totes bags en coton (que j’ai commandé par lots de 10 sur Amazon, quelques feutres Posca 2.5mm (que vous pouvez trouver un peu partout. Pour ma part, je les ai pris sur Creavea) et un modèle imprimé en noir et blanc si on ne veut pas se lancer sans filet!

Pour commencer, il faut créer le modèle en noir et blanc (sur Word par exemple) en testant plusieurs polices écritures et en disposant le texte et les motifs comme on les veut sur le tote bag:Capture d’écran 2015-05-29 à 19.25.24

J’ai en suite imprimé le modèle sur feuille A3 en format portrait (qui correspond plutôt bien au format tote bag). Il suffit en suite de glisser cette feuille dans le sac, avec un carton ou du journal en-dessous pour éviter que la peinture traverse de l’autre côté. Le texte se voit relativement bien par transparence, ce qui permet de repasser directement par-dessus avec les feutres.

IMG_0010

Coloris: vert clair, rose clair, orange foncé, vert émeraude et lilas. IMG_0030 IMG_0014

Une petite variante pour le sac de la future mariée (et du futur marié, qui a eu droit à son tote bag aussi pour l’occasion):

IMG_0028

Côté couleurs, je ne m’attendais à des tons plus pastels. Mais finalement, c’était pas plus mal que ce soit plus flashy, car le rose clair par exemple était vraiment trop pâle pour ressortir suffisamment sur le sac. J’étais partie avec l’idée d’utiliser toutes les couleurs sur le sac mais les duos orange foncé / vert émeraude et vert clair / lilas allaient tellement bien ensemble que je les ai déclinés comme ça! Et ça reste relativement rapide à faire une fois que l’on a pris le coup de main, avec l’aide du chéri (et de la mamounette aussi), on en a fait 13 dans la matinée (une petite vingtaine de minutes par sac). Ces feutres Posca sont vraiment top, la peinture sèche très vite (une dizaine de minutes) et il suffit de repasser les sacs sur l’envers pour que cela tienne.Bon, je n’ai pas encore essayé de laver le mien mais il a en tout cas totalement survécu à ce grand week-end d’EVJF, les couleurs sont toujours aussi parfaites.

Et on fini sur cette jolie photo colorée, prise par notre super photographe Fred Nowak :)

11010504_803459436389954_4988090177138092749_n

Turn a square

IMG_0010

Le beau temps commence à arriver doucement, mais j’ai encore quelques projets d’hiver à vous montrer!

Celui-ci est un cadeau de Noël pour mon Papounet (offert à temps pour une fois!). C’est le bonnet Turn a Square de Jared Flood (encore un modèle disponible gratuitement sur Ravelry)! Un bonnet tout simple, construit de manière à ce que les diminutions forment un carré et déclinable à toutes les sauces: en une seule couleur, avec quelques rayures, régulières ou non…

J’ai attaqué ce bonnet 5 jours avant Noël, donc il fallait absolument que je trouve mon bonheur dans la seule boutique de laine de Neuchâtel… Qui manque un petit peu de choix à mon goût! Mais bref, j’ai fini par trouver ce qu’il me fallait et c’est le principal.

Pour la base du bonnet, j’ai choisi la Sumerino de Schulana (100% mérinos) coloris anthracite (n°2) et pour les rayures, je ne voulais pas quelque chose de trop contrasté, pour que les rayures ne soient pas totalement marquées, qu’il y ait des variations… Et je suis tombée sur la Kama de Noro (coloris n°1), un joli mélange de laine, de soie, d’alpaga, et d’un peu d’angora et de kid mohair. Mais ce qui m’a le plus plu dans cette laine japonaise c’est son dégradé de couleurs: du noir, du kaki, du gris, du turquoise et du rose/rouge… Cela donne un joli jeu de couleurs et de matières!

Je l’ai tricoté en 3.5mm pour les côtes et 4.5mm pour le reste du bonnet, et j’ai utilisé 39 grammes de Sumerino et 16 grammes de Kama. Et avec la météo de ce début d’année, il a été bien adopté!

IMG_0012 IMG_0011 IMG_0009 IMG_0003_2