Plantain

IMG_1738

Petite reprise en douceur de la couture avec un Plantain estival.

J’avais justement sous la main un joli jersey acheté il y a un an chez Mondial Tissus. Le patron était déjà découpé pour ma version manches longues de l’an dernier. Un projet tout simple pour reprendre tranquillement. Tranquillement, mais avec quelques rebondissements quand même (sinon c’est pas drôle): une panne de fil juste avant d’attaquer les ourlets et puis un jersey pas si facile à dompter…

Côté coutures justement, j’ai pas mal bataillé avec l’aiguille double pour les finitions. Je n’avais pas le souvenir d’avoir eu autant de soucis avec la version précédente. Ce qui est probablement dû au fait que ce jersey fleuri est beaucoup plus souple et léger… Le problème venait surtout de l’aiguille de droite qui sautait régulièrement des points au moment de la couture. J’ai essayé de faire varier la vitesse, la longueur du point, mais aucune de ces solutions n’ont été concluantes. Au final, j’ai utilisé un papier de soie sous le tissu pour mieux l’entraîner en réduisant la vitesse. Mais c’était loin d’être la solution miracle étant donné qu’à certains endroits les points ont quand même sauté… Alors si vous avez des conseils ou une solution à ce problème, je serai ravie d’en savoir plus! Surtout que j’ai une deuxième version de ce jersey dans les tons bleus que j’aime beaucoup et dont j’aimerais bien faire quelque chose avant la fin de l’été (un débardeur peut être?). Mais avant ça, j’aimerais trouver une solution pour ces coutures, parce que le papier de soie à décrocher des coutures… On a connu plus passionnant !

Comme pour le précédent, j’ai gardé un mixe de la taille 34 en haut et 36 pour la taille et les hanches. Rien à dire sur le patron, il est vraiment parfait, simple mais avec la coupe qu’il faut pour donner une jolie silhouette. Cette version de Plantain est déjà plus qu’adoptée dans ma garde robe d’été!

IMG_1824

Scarlett’s Garden

IMG_1745

Scarlett’s garden, c’est le fruit d’une collaboration assez génialissime: le charme des jolis châles de Nadia (qu’on ne présente plus), associé aux superbes laines de La Fée Fil. Un double bonheur donc: le plaisir de tester un nouveau modèle de Nadia, un nouveau motif de dentelle et encore de nouvelles techniques à découvrir, et celui de tricoter (pour la première fois) avec les belles laines de Cécile.

IMG_0023

Scarlett est un joli châle en forme de croissant, composé d’une partie jersey et d’un superbe motif de dentelle dont Nadia à le secret. Une petite merveille qui se décline en 3 tailles: Petite, Moyenne et Grande. Pour ma part, j’ai d’abord hésité entre les deux premières tailles, mais comme je suis pas mal occupée ces derniers temps et que j’ai très peu de temps pour tricoter, j’ai choisi la Petite taille. Et au final, j’en suis ravie: cette taille correspond parfaitement à mes attentes pour un shawl, assez couvrant mais tout de même portable autour du cou comme un chèche. Cette petite taille fait déjà son petit effet. Il se tricote en 4mm et monte relativement vite. Malgré quelques bourdes sur la fin, j’ai adoré tricoter la dentelle, voir le motif se dessiner petit à petit, c’est super agréable et on a même pas le temps de s’ennuyer.

IMG_0037

Côté laine, il s’agit de la laine Mérinos Soie (75% mérinos 25% soie) de La Fée Fil, coloris « Dans la barbe de Merlin ». Un coloris chamarré entre le blanc et le gris pour cette laine toute douce qui est aussi agréable à tricoter qu’à porter. Le bonheur, je vous dis! Pour la Petite taille, j’ai utilisé 110g (soit légèrement plus qu’un écheveau – il me reste donc encore 90g pour un futur projet!).

Pour le blocage, j’ai pu déployer quasiment toutes mes dalles en mousse  tellement ce sahwl est grand! Depuis  Noël (merci super Mamounette!) je n’avais encore pas eu l’occasion de le tester pour bloquer ce genre d’ouvrage et je dois bien avouer que ça change la vie! Associé à mon kit de blocage (merci soeurette cette fois, Noël précédent!), c’est le top! Je place quand même une serviette éponge dessous puis je pique directement dans le tapis ce qui permet de bien bloquer chaque pointe à sa place.

Le résultat obtenu tient ses promesses: la forme parfaite, un motif de dentelle raffiné et un shawl tout doux et super agréable à porter… Même si les températures sont pas mal remontées, il sera parfait pour les soirées d’été un peu plus fraiches!

IMG_0009 IMG_0028 IMG_0033 IMG_0034

Les kits composés du patron de Nadia et des laines de Cécile seront mis en vente le mercredi 17 juin à 21h sur la boutique de La Fée Fil. Alors tenez vous prêtes…

Encore un énorme merci à Nadia de m’avoir fait confiance pour ce test et à Cécile pour ses laines magnifiques avec lesquelles j’ai pris beaucoup de plaisir à tricoter.

IMG_0018

***

bande_pour article_blog-10

Tote bag d’EVJF

IMG_0003

Le week-end dernier, c’était l’Enterrement de Vie de Jeune Fille de ma Sim, à Aix en Provence. Pour marquer le coup, j’avais envie de bricoler un petit quelque chose qui nous fasse à toutes un souvenir de ce beau week-end.
Une semaine plus tôt, j’étais tombée sur IG sur des totes bag customisés par Marion du blog L’aiguille au dressing (pour l’EVJF d’une Perrine elle aussi!) et j’avais trouvé l’idée tellement chouette, que j’en ai fait une version moi aussi!

Un petit tuto tout simple, mais que j’avais quand même envie de partager avec vous étant donné que l’on m’a posé plusieurs fois la question de comment je les avais réalisés! Côté matériel, il ne faut pas grand chose: des totes bags en coton (que j’ai commandé par lots de 10 sur Amazon, quelques feutres Posca 2.5mm (que vous pouvez trouver un peu partout. Pour ma part, je les ai pris sur Creavea) et un modèle imprimé en noir et blanc si on ne veut pas se lancer sans filet!

Pour commencer, il faut créer le modèle en noir et blanc (sur Word par exemple) en testant plusieurs polices écritures et en disposant le texte et les motifs comme on les veut sur le tote bag:Capture d’écran 2015-05-29 à 19.25.24

J’ai en suite imprimé le modèle sur feuille A3 en format portrait (qui correspond plutôt bien au format tote bag). Il suffit en suite de glisser cette feuille dans le sac, avec un carton ou du journal en-dessous pour éviter que la peinture traverse de l’autre côté. Le texte se voit relativement bien par transparence, ce qui permet de repasser directement par-dessus avec les feutres.

IMG_0010

Coloris: vert clair, rose clair, orange foncé, vert émeraude et lilas. IMG_0030 IMG_0014

Une petite variante pour le sac de la future mariée (et du futur marié, qui a eu droit à son tote bag aussi pour l’occasion):

IMG_0028

Côté couleurs, je ne m’attendais à des tons plus pastels. Mais finalement, c’était pas plus mal que ce soit plus flashy, car le rose clair par exemple était vraiment trop pâle pour ressortir suffisamment sur le sac. J’étais partie avec l’idée d’utiliser toutes les couleurs sur le sac mais les duos orange foncé / vert émeraude et vert clair / lilas allaient tellement bien ensemble que je les ai déclinés comme ça! Et ça reste relativement rapide à faire une fois que l’on a pris le coup de main, avec l’aide du chéri (et de la mamounette aussi), on en a fait 13 dans la matinée (une petite vingtaine de minutes par sac). Ces feutres Posca sont vraiment top, la peinture sèche très vite (une dizaine de minutes) et il suffit de repasser les sacs sur l’envers pour que cela tienne.Bon, je n’ai pas encore essayé de laver le mien mais il a en tout cas totalement survécu à ce grand week-end d’EVJF, les couleurs sont toujours aussi parfaites.

Et on fini sur cette jolie photo colorée, prise par notre super photographe Fred Nowak :)

11010504_803459436389954_4988090177138092749_n

Turn a square

IMG_0010

Le beau temps commence à arriver doucement, mais j’ai encore quelques projets d’hiver à vous montrer!

Celui-ci est un cadeau de Noël pour mon Papounet (offert à temps pour une fois!). C’est le bonnet Turn a Square de Jared Flood (encore un modèle disponible gratuitement sur Ravelry)! Un bonnet tout simple, construit de manière à ce que les diminutions forment un carré et déclinable à toutes les sauces: en une seule couleur, avec quelques rayures, régulières ou non…

J’ai attaqué ce bonnet 5 jours avant Noël, donc il fallait absolument que je trouve mon bonheur dans la seule boutique de laine de Neuchâtel… Qui manque un petit peu de choix à mon goût! Mais bref, j’ai fini par trouver ce qu’il me fallait et c’est le principal.

Pour la base du bonnet, j’ai choisi la Sumerino de Schulana (100% mérinos) coloris anthracite (n°2) et pour les rayures, je ne voulais pas quelque chose de trop contrasté, pour que les rayures ne soient pas totalement marquées, qu’il y ait des variations… Et je suis tombée sur la Kama de Noro (coloris n°1), un joli mélange de laine, de soie, d’alpaga, et d’un peu d’angora et de kid mohair. Mais ce qui m’a le plus plu dans cette laine japonaise c’est son dégradé de couleurs: du noir, du kaki, du gris, du turquoise et du rose/rouge… Cela donne un joli jeu de couleurs et de matières!

Je l’ai tricoté en 3.5mm pour les côtes et 4.5mm pour le reste du bonnet, et j’ai utilisé 39 grammes de Sumerino et 16 grammes de Kama. Et avec la météo de ce début d’année, il a été bien adopté!

IMG_0012 IMG_0011 IMG_0009 IMG_0003_2

Sweet home #8: Spring

IMG_0007

Le printemps est arrivé et pour l’occasion, j’ai ressorti mon crochet, ma MAC et des couleurs qui donnent la pêche!

Valentine de Creavea m’a gentiment proposé de tester le Fil coton DMC Natura. J’ai beaucoup hésité avant de choisir les couleurs de mes 4 pelotes, il y a tellement de choix que ça donne envie de faire plein de choses! J’ai finalement choisi les coloris suivants: n°03 Beige sable – n°18 Rose corail – n°39 Marron ombre – n°49 Bleu turquoise.

IMG_0008

Pour un coussin d’environ 40cm de côté, après quelques calculs j’ai décidé de faire 28 triangles avec une base d’environ 10cm et 8 demi triangles. Avec un crochet 3mm comme préconisé sur les pelotes! C’est tout simple (mais vu mon habileté au crochet, ça a quand même pris un bon bout de temps!), mais voilà ci-dessous quelques explications de comment j’ai procédé pour celles qui sont intéressées:

***

Les triangles:

Crocheter une chaînette de 29 mailles
Rang 1: 1 maille en l’air (ml), puis 1 maille serrée (ms) dans chaque ml de la chaînette
Rang 2: 1ml, sauter 1ms, puis 1ms dans chaque ms du rang précédent
Puis répéter le Rang 2 jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une ms.

Les demi triangles:

Crocheter une chaînette de 15 mailles
Rang 1: 1 maille en l’air (ml), puis 1 maille serrée (ms) dans chaque ml de la chaînette
Rang 2: 1ml, sauter 1ms, puis 1ms dans chaque ms du rang précédent
Rang 3: 1ml, puis 1ms dans chaque ms du rang précédent
Puis répéter les Rangs 2 et 3 jusqu’à ce qu’il ne reste plus qu’une ms.

Assembler en suite les triangles avec des mailles serrées (en prenant les 2 côtés à assembler) et rentrer les fils.

Puis coudre le côté crochet avec les 2 parties du tissu en les faisant se chevaucher. Et rajouter  des boutons et boutonnières pour maintenir la housse en place.

***

IMG_0003

IMG_0011IMG_0013

Au final il me reste environ 10g par pelote. Ce coton est très agréable à crocheter, et les couleurs sont vraiment superbes!

Les boutons et le tissu faisaient partie de mon stock depuis un bon bout de temps, j’ai essayé de rester dans la simplicité pour cette deuxième face et par la même occasion de rester assortie à mon coussin de… l’année dernière (déjà!!)!

Et voilà un coussin pour égayer un peu le canapé! Je suis vraiment contente du résultat, j’avais des doutes sur mon choix de couleurs mais au final le rendu correspond parfaitement à ce que j’avais en tête au début!

Et puis ça m’aura aussi redonné l’envie de coudre…

IMG_0018

Encore un grand merci à Valentine et à Creavea pour ce test!

Morning in Engelberg

IMG_0004

Nadia vient tout juste de dévoiler sa toute collection « Casual Friday », réalisée en collaboration avec Malabrigo. Dans cette collection, 3 jolis modèles plein de douceur: Morning in Engelberg, Afternoon in Montreux et Evening in Locarno. Et vous l’aurez compris, c’est sur Morning in Engerlberg et sa jolie torsade que j’ai craqué.

IMG_0009

Ce modèle se tricote d’une pièce, en top down (de l’encolure vers le bas), avec aucunes coutures et quasiment pas de mailles à relever, un vrai bonheur! Il est composé de point mousse, de jersey et d’une torsade… Le combo parfait pour un joli pull tout doux! Les explications du modèle sont très claires, comme toujours avec Nadia, toutes les informations sont là, c’est un bonheur de le tricoter. Et en 5mm, ça va tout seul, on ne voit pas défiler les pelotes!

Pour tricoter le mien, j’ai choisi l’Alpaca Mix de Drops. J’ai eu un peu de mal à me décider sur la couleur, Drops a vraiment plein de jolis coloris pour la laine Alpaca et j’ai pu les admirer dans la nouvelle boutique L’Atelier qui a ouvert à Lyon il y a quelques temps. Mais finalement je suis restée sur mon idée de départ: un joli bordeaux, le coloris 3650. Je l’ai tricoté en double et en 5mm. Mon échantillon étant légèrement plus petit que ce qui était requis et comme j’aime que mes pulls ne soient pas trop près du corps, j’ai tricoté la taille S (au lieu de la taille XS qui ici correspond à mes mensurations) et j’ai utilisé 10 pelotes, presque intégralement (il me reste 17g). Je l’ai fait un peu plus court que les longueurs décrites sur le modèle pour pas qu’il ne soit trop long sur moi. Au final, il est quand même un peu plus long et plus large que je le pensais, il faut se méfier du blocage… Le bloquer bien à plat et ne surtout pas trop l’étirer car avec le point mousse, il se détend déjà un petit peu!

Toujours est-il qu’il me plait beaucoup comme ça, il est tout douillet et tient bien chaud. Et comme c’est vendredi, je suis partie travailler avec aujourd’hui!

Rendez-vous sur Ravelry pour retrouver ce joli modèle ainsi que les deux autres de la collection, disponibles en anglais et en français. Et encore un grand merci à Nadia de m’avoir fait confiance pour ce test.

Heart Mittens

IMG_0895

Voilà un autre de mes cadeaux de Noël légèrement différés. Destiné à ma mamounette celui-là, j’ai quand même réussi à l’offrir avec « seulement » un mois de retard (contrairement aux chaussettes de ma soeur qu’elle a attendu jusqu’au week-end dernier!).

J’avais envie de lui tricoter des moufles et comme je savais qu’elle avait repéré ce modèle dans la sélection que j’avais partagé ici il y a quelques temps, il ne me restait plus qu’à trouver les couleurs adéquates.

Ce modèle, c’est les Heart Mittens de Ansku (encore un joli modèle disponible gratuitement sur Ravelry). Tricotées en 4.5mm avec de la Merino 120 de Lang (100% mérinos comme son nom l’indique): 42g de coloris blanc (34.0001) pour la couleur principale et 28g de coloris beige (24.0096 – qu’il me restait de mon Zig Zag Wings) pour la couleur contrastante. J’aime beaucoup le rendu avec cette laine toute douce: le motif jacquard qui est vraiment joli mais aussi les côtes qui alternent les deux couleurs, je trouve ça top!

A la base j’avais tricoté la première version en 4mm. Mais (et c’est là que l’on comprend tout l’avantage de n’en avoir finie qu’une seule à temps pour Noël!) comme elle était légèrement trop petite pour les mains de ma mamounette, j’ai recommencé avec la taille au-dessus. Et là, c’était pile poil ce qu’il fallait.

Il ne me manquait plus que des photos pour vous les montrer! On a remédié à ça ce week-end et Libertad était ravie de prendre la pause ;)

Mon avis sur ce patron? Ce modèle est superbe, je suis totalement convaincue du rendu. Par contre je ne le trouve pas très adapté pour les débutantes: les explications sont vraiment succinctes, elles sont résumées en diagrammes et il n’y a aucunes indications sur comment monter le pouce par exemple. Et comme au moment où je les ai commencées je n’avais encore jamais tricoté de moufles, j’ai dû faire quelques recherches avant d’être sûre de mon coup. Alors voilà quelques conseils pour ce fameux pouce:

Mise en attente des mailles: au rang indiqué (ici, le rang 19), placer les 9 mailles en attente. Continuer le rang en montant le même nombre de mailles avant de poursuivre de tricoter les mailles suivantes. Pour le montage, j’ai suivi le diagramme en alternant les couleurs comme indiqué pour le rang 19 au niveau du pouce.

– Base du pouce: reprendre les mailles en attente et relever 11 mailles: 9 en face, et une à chaque extrémité pour éviter d’avoir des trous sur les côtés lorsque l’on va tricoter en rond (et ces deux-là je les ai tricotées torses). Puis suivre le diagramme.

Un dernier petit conseil: pour le pouce toujours, si on sert trop les fils ils vont se tendre à l’intérieur (surtout quand il faut tricoter plusieurs mailles de suite de la même couleur). A ma première tentative, ce n’était même pas possible d’y rentrer un pouce tellement les fils se croisaient! Pour éviter ça, j’ai croisé les fils régulièrement (toutes les 2 mailles pour le pouce, toutes les 4 mailles environ pour le reste de la moufle) pour « faire suivre » le deuxième fil et éviter qu’il se tende. Ce qui permet aussi d’éviter de se prendre les doigts dans les fils lorsque l’on enfile la moufle.

Je ne sais pas si mes explications sont très claires, mais si vous avez des questions, n’hésitez pas à m’envoyer un petit message!

 

 

Le Knit Tag

knittag

J’ai été successivement taguée par Alice Hammer et par Aglaé du blog Mon trico’côtier donc à mon tour de me dévoiler! Pour la petite histoire, on doit ce Knit Tag à Jaenelle du blog A l’estudiantine. La règle est simple: on répond aux 12 questions imaginées par Jaenelle qui sont bien évidemment sur le thème du tricot puis on passe le flambeau à 10 autres tricoteuses ou tricoteurs…

1. Combien de temps passes-tu à tricoter tous les jours ?

Ca dépend des jours, évidemment, mais je dirais un minimum de 2 heures par jour. Le soir en rentrant du boulot pour me détendre et devant les séries car si je n’ai pas d’aiguilles entre les mains j’ai l’impression de ne rien faire… Et évidemment encore plus le week-end! Ca arrive quand même que je ne tricote pas du tout, mais dans ces cas-là ça me manque et je suis capable de faire quelques rangs avant de dormir même si je suis rentrée tard. Oui, c’est un peu ma drogue…

2. Quelle est ta laine préférée ? Pourquoi ?

J’adore l’alpaga pour sa douceur. D’une manière générale, j’aime les laines douces et les matières nobles. Et sans synthétique car quitte à passer des heures sur un tricot, autant que la matière en vaille la peine! Les teintes ont aussi beaucoup d’importance, c’est ce qui me séduit et ce qui fait que j’ai toujours un peu de mal à commander par internet, même si je n’ai pas toujours le choix… J’aime avoir la possibilité de toucher la laine et de voir les coloris de mes propres yeux. D’ailleurs la jolie boutique de Waterloo dans laquelle j’ai flâné pendant des heures lorsque nous étions au Canada me manque beaucoup!

3. Avec quelles aiguilles tricotes-tu le plus souvent ?

Avec des aiguilles circulaires bien sur! Et en bois si possible, car le métal j’ai du mal! J’ai reçu le Kit Dreamz Deluxe de Knit Pro pour Noël l’année dernière et depuis, je n’en démords pas… Au final je n’aurais tricoté avec des aiguilles droites que mon tout premier pull sur lequel j’ai appris à tricoter. Puis je suis passée aux aiguilles circulaires et depuis impossible de revenir en arrière!

4. Actuellement, combien de pelotes compte ton stock de pelotes ?

Une bonne quarantaine. Sans compter les « restes » dont on peut encore faire quelque chose (et mon stock en compter à peu près autant!)… J’ai tendance à faire l’écureuil avec la laine. J’ai envie de tricoter plein de choses mais j’ai souvent moins de temps que je ne le souhaiterais et mon stock s’amoncelle (il va d’ailleurs falloir que je fasse du rangement dans mon atelier qui ressemble plutôt à un débarras…). J’essaye de l’écouler petit à petit, mais c’est dur de résister à l’appel de beaux écheveaux et autres jolies pelotes…

5. Quelle(s) est (sont) ta (tes) marque(s) de laine préférée(s) ? Et pourquoi ?

J’aime beaucoup les laines Drops. Ils ont de jolies matières, un choix de coloris assez large et des prix totalement abordables. Les laines Rowan que j’avais découvertes lors de mon année au Canada. Et j’avais aussi un gros coup de coeur pour les laines Juno Fibre Arts qui ne sont malheureusement plus fabriquées.

6. Plutôt aiguilles circulaires ou quatre aiguilles ?

Aiguilles circulaires. Par facilité en fait: je n’ai que ça dans mon stock donc je me suis toujours débrouillée en Magic Loop. Mais ça fait partie de mes quelques résolutions de cette année de tenter le tricot à quatre aiguilles!

7. As-tu déjà crée tes propres patrons, si oui lesquels ?

Cela m’est arrivé quelques fois. Des choses très simples et sans prétentions mais dont j’ai été plutôt fière du résultat: mon Pull en trapilho pour Prima et un bonnet pour le défi My box DIY.

8. Quelle méthode liée aux arts de la laine aimerais-tu apprendre ? (crochet, filage, tissage…?)

Le crochet j’en fais déjà un petit peu. Ce qui me plairait beaucoup en ce moment ce serait d’apprendre la teinture. C’est quelque chose que j’aimerais vraiment essayer! Et avec des colorants naturels ce serait le top…

9. Quel est le pire selon toi : un fil qui se dédouble ou se rendre compte que tu as fais une erreur dans ton tricot 20 rangs plus bas ?

Alors là, le choix est difficile… Mais je trancherai pour l’erreur 20 rangs plus bas. Car je sais que je ne peux pas m’empêcher de recommencer dans ces cas-là et ça reste ultra frustrant de devoir défaire des rangs!

10. Avec quel(s) fil(s) tricote-tu en ce moment ?

En ce moment je tricote un pull en Alpaca Mix de Drops. J’avais déjà essayé cette laine pour mon Tilt et je l’adore: elle est toute douce et l’éventail de coloris est juste parfait!

11. Quelle marque de laine aimerais-tu tester ?

Les laines Malarbigo. J’en ai tricoté qu’une seule fois pour ce châle et j’avais adoré. J’essayerai bien leur laines plus épaisses. Ca fait un moment aussi que je lorgne sur les jolis écheveaux teints à la main de Pattes de Velours

12. Que penses-tu du tricot ?

Le tricot c’est de la détente, du plaisir et de belles rencontres!

 

Et je passe le relais à:

♦ LouiseD de Une Parisienne en Helvetie

♦ Nadia de Ittybitty

♦ Lise d’Atypie

♦ Lyne de Yuki & Co

♦ Cindy de Au bout du fil…

♦ Bintou de Depuis qu’elle tricote

♦ Julie de Knit & Knot

♦ Marianne de Maman crotte

♦ Héloïse de Les tricots de tata gâteaux

Tiger wool

IMG_0769

Quand j’ai commencé à tricoter fin 2011, mon Mister B. voulait absolument des chaussettes. A l’époque on habitait au Canada et je profitais de chaque passage à Toronto pour faire un tour chez Romni Wools, ou le paradis du tricot: des murs entiers de pelotes sur deux étages, à ne plus savoir où donner de la tête… Et c’est là-bas qu’il a trouvé la fameuse pelote pour ce projet-là.

Je n’avais encore jamais tricoté de chaussettes. A la base c’est pas franchement ce qui m’attirait le plus dans le tricot… Et puis tricoter si petit me motivait encore moins, donc ce projet était un peu passé aux oubliettes. Et puis en fin d’année dernière, j’ai eu un élan de motivation: je voulais lui faire la surprise pour Noël. Pour cela, j’ai choisi le modèle Socks on a Plane de Laura Linneman, disponible gratuitement sur Ravelry. Vu le coloris de la laine choisie, je ne voulais pas un modèle trop chargé, mais pas trop simple non plus. Celui-ci collait parfaitement. Comme souvent, j’ai été trop optimiste dans mes délais et je n’ai pas réussi à les finir à temps. J’avais quand même mis mon « en-cours » au pied du sapin et il était déjà content de voir que j’avais enfin attaqué ce projet qu’il n’attendait plus. D’un côté, c’était pas plus mal car ce n’est pas évident de tricoter des chaussettes pour quelqu’un d’autre, ça donne des choses bizarres comme des tentatives de mesurage de pied pendant que monsieur dort… et malgré ça je craignais qu’elles ne soient pas assez large. Donc ça m’aura permis de lui faire essayer au fur et à mesure pour les ajuster pile poil à sa taille. Et au final elles sont tombées de mes aiguilles le jour de la Saint Valentin!

Côté technique, je les ai tricotées en Magic Loop avec des aiguilles 2.75mm et 67g de Regia Crazy Color. J’ai suivi les explications de la taille Large et ça colle bien pour un 41. Bon, il faut quand même que j’avoue que je n’étais pas hyper fan du coloris choisi au départ, mais finalement je l’ai trouvé sympa à tricoter en voyant les couleurs s’enchainer. Et le modèle est vraiment intéressant: on commence par la pointe avec la technique de montage de Judy, qui donne un rendu super propre et sans démarcations; puis le talon est travaillé avec des rangs raccourcis. Et pour rabattre j’ai utilisé cette méthode pour que cela reste élastique.

Au final, mon Mister B. a enfin eu ses chaussettes tant attendues, et moi ça m’a donné envie d’en tricoter d’autres…

IMG_0754

IMG_0770

 

bande_pour article_blog-10

Staff Mittens

IMG_0039_2

Il y a deux semaines, lorsque la neige a commencé à s’installer à Neuchâtel, je ne pouvais plus attendre: il me fallait de quoi me réchauffer les mains. Je devais donc faire avec ce que j’avais dans mon stock de laine et je venais justement de découvrir un joli patron sur Ravelry: The Staff Mittens de Miriam Rosøy Wathne.

Je les ai tricotées en 5.5mm avec 3 fils (comme pour mon Scrollwork il y a 2 ans): de l’Alpaca 2 d’Isager  (mélange alpage/mérinos) en double avec un fil de Naturally de Mist (mohair). J’ai utilisé 36g pour le premier et 15g pour le second et j’ai suivi le patron sans modifications, mis à part que je n’ai répété que 4 fois la torsade au lieu de 5 pour que les moufles soient pile poil à ma taille.

Petite parenthèse: on m’a posé plusieurs fois la question de comment savoir lorsque l’on mixe plusieurs fils si l’on va bien retomber sur une épaisseur qui correspond au modèle, donc je vais essayer d’expliquer ici comment j’ai procédé. Il suffit de regarder le type de laine du modèle et de le comparer avec celle que l’on voudrait utiliser. Cette info n’est pas toujours écrite sur l’étiquette des pelotes mais on la retrouve facilement grâce à Ravelry (sous « weight »). Ici, pour ce modèle, la laine utilisée est de type Worsted (10 ply). Les deux laines dont je disposais dans mon stock étaient de type Fingering (4 ply) et la seconde de type Cobweb (1 ply). Donc en prenant deux fils de la première et en ajoutant la seconde, on obtient un total de 4×2 + 1 = 9 ply soit environ l’épaisseur demandée pour le modèle. Pour des moufles, la différence n’est pas très importante car il est facile d’ajuster la longueur et la largeur en essayant directement sur la main. Pour un plus gros tricot, l’échantillon reste primordial pour vérifier que l’épaisseur correspond bien au modèle.

Bref, pour en revenir à ces moufles, cela aura été l’histoire de deux soirées! Elles se tricotent donc vraiment rapidement et entre le jersey pour l’intérieur, le point de riz et la torsade pour le dessus, pas le temps de s’ennuyer que c’est déjà fini! Cette association de laine me plait toujours autant: le fil mohair ajoute des petites touches de blanc et surtout beaucoup de douceur. Depuis il y a toujours autant de neige et je ne les quitte plus!

IMG_0015 IMG_0009_2 IMG_0018 IMG_0035 IMG_0032_2